Les petits solidaires s’organisent pour assiter les enfants en detresse

Yanditswe na Huguette NKURUNZIZA
Kuya 9 décembre 2017 saa 02:24
2445
0 0

Fondatrice de l’organisation « Petits Solidaires aux âmes charitables », Gratia Ndikumana nommée “Maman Solidaire” est une perle rare burundaise qu’on ne trouve pas n’importe où. Elle est parmi ceux qui pensent que tous les enfants ont droit à l’épanouissement peu importe l’endroit où ils sont nés ou leur condition sociale

Emotive et très attachée aux enfants, cette merveilleuse femme n’a pas su cacher son désarroi vis à vis des enfants qui naissent et grandissent en prison. Pour ce, elle a créé en 2013 « Les petits solidaires » pour venir en aide à ces enfants. Elle nous dit qui sont les petits solidaires.

Les petits solidaires est un groupe d’enfants de toute catégorie confondue, qui se réunissent pour des activités d’art, culture et jeux afin développer leurs talents et surtout apprendre à partager sans distinction sociale. En s’amusant, ils améliorent des conditions de vie des autres.

« Mon premier objectif était cependant de sensibiliser le milieu extérieur aux conditions des enfants en milieu carcéral. » Nous a confié Gracia Ndikumana

Chaque année, une fête est organisée pour découvrir les talents de ces enfants mais également pour la collecte de fonds qui aide à faire une visite charitable aux orphelins aux enfants défavorisés.

Choisir d’apporter son soutien à ces enfants n’est pas un hasard. Pour Gracia, la prison n’est pas une place pour les enfants : « ce sont les oubliés de la société et nous les condamnons tous sans le savoir. Ils ne sont pas dans leur place, on voudrait juste contribuer pour leur bien être en attendant qu’il y ait une loi qui mette fin à ce phénomène. »

Actuellement, une collecte de vêtements et de jouets se fait chez les petits solidaires pour une visite qui aura lieu ce 14 decembre pour apporter du soutien aux enfants qui naissent et grandissent en prison.

« Ce qui nous rend si fiers c’est de savoir que les Petits Solidaires se démarquent par leur amour. » Les parents témoignent.


Kumenyekanisha

TANGA ICIYUMVIRO

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKWA RY’ICIYUMVIRO CAWE

Kumenyekanisha

Kumenyekanisha
Kumenyekanisha

Kumenyekanisha