FESTICAB2018 : La BCB renouvelle le contrat de partenariat avec le FESTICAB

Yanditswe na MUGISHA Van Naris
Kuya 6 avril 2018 saa 02:00
4290
1 0

La Banque de Crédit de Bujumbura BCB a procédé ce jeudi 5 Avril 2018, à la signature d’un nouveau contrat de renouvellement de partenariat avec le Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi, FESTICAB, à hauteur de Six millions de Francs Burundais, et les cérémonies ont eu lieu dans les locaux de la nouvelle agence de la BCB sise à Kamenge. Tharcisse RUTUMO, Administrateur Directeur Général de la BCB, a fait savoir que la BCB continuera à appuyer le FESTICAB, plus qu’elle l’a fait avant.

Dans son discours, l’Administrateur Directeur Général de la BCB, Tharcisse RUTUMO, a indiqué que la signature de ce contrat n’est pas le fait du hasard, car l’appuie fourni au FESTICAB signifie un appui à la jeunesse.

JPEG - 156.9 ko
Tharcisse RUTUMO, L’Administrateur Directeur General de la BCB

Le numéro un de la BCB au Burundi, a profité de l’occasion pour remercier le FESTICAB, pour avoir respecté le contrat précédent et ce qu’il fait pour la culture burundaise, et a réaffirmé l’engagement de la BCB à soutenir le FESTICAB.

Prenant la parole, Léonce NGABO qui a signé le contrat au nom du FESTICAB, il a fait savoir que le partenariat ne date pas d’hier, étant donné qu’il enregistre ses 7 ans d’existence.

Selon Léonce NGABO,president du FESTICAB, après 10 ans d’existence, le partenariat entre le FESTICAB et la BCB parle, et est devenu un grand potentiel économique d’aujourd’hui et de demain.

JPEG - 161.7 ko
Leonce NGABO, Président du FESTICAB

« Le FESTICAB fête bientôt dix ans d’existence. Le partenariat entre le FESTICAB et le BCB parle. C’est un grand potentiel économique. » A-t-il expliqué.

Léonce NGABO invite les jeunes talents de l’audiovisuel et du cinéma à se lancer d’avantage dans ce métier, et a invité aussi d’autres partenaires à faire comme la BCB, car le FESTICAB montre que plus les années partent, plus il a besoin de moyens.

Le contrat première génération avait eu lieu en 2014 à hauteur de quinze millions morcelé sur trois ans de 2014 à 2016.


Kumenyekanisha

TANGA ICIYUMVIRO

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKWA RY’ICIYUMVIRO CAWE

Kumenyekanisha

Kumenyekanisha
Kumenyekanisha

Kumenyekanisha