L’ONG HWPL appelle la coopération internationale à la consolidation de la paix

Yanditswe na MUGISHA Van Naris
Kuya 27 mai 2017 saa 11:44
Yasomwe : 1287
1 0

L’Association Culture céleste, Paix mondiale et Restauration de la Lumière (HWPL) et une ONG internationale sous le Département de l’Information publique des Nations Unies (DPI des Nations Unies), a organisé conjointement une campagne de culture de la paix intitulée “Marcher et parler afin de prévenir l’extrémisme violent” avec la communauté locale et les associations internationales de jeunes.

Cette campagne a eu lieu le 25 Mai 2017 dans 85 villes situées dans 43 pays, des différents continents dont : Pékin au Chine, New York aux Etats Unis, Paris en France, Séoul en Corée du Sud, Sydney en Australie et Tokyo au Japon.

Dans son discours de félicitations, le président de l’Association HWPL Man Hee Lee a appelé à une coopération internationale sur la consolidation de la paix. « Qui peut apporter la paix lorsque nous restons immobiles ? En mettant fin à la guerre, un monde de paix peut être établi. » A-t-il souligné.

Man Hee Lee, président de l’Association HWPL a également souligné le besoin de la participation civique à mettre un terme à la guerre et à établir un monde de paix comme héritage pour les générations futures, qui est la tâche de chacun de la famille mondiale.

Au cours de cette campagne, les organisateurs ont accorde aux participants un temps de réflexion pour des conversations sur les valeurs et les croyances des participants, afin de comprendre comment leurs croyances sont intériorisées en fonction des valeurs pacifiques et de la manière dont leurs actions peuvent suivre leurs croyances.

L’un des participants en provenance du Guatemala Sara Florian, étudiante diplômée qui prend part dans cet événement, a fait savoir que son pays avait souffert des conflits internes pendant environ 30 ans et qu’elle avait grandi en écoutant les histoires de la guerre de ses parents et la dévastation était encore répandue dans de nombreuses parties du pays comme dommage psychologique et physique même 20 ans après la fin du conflit.

Selon Sara Florian, les jeunes doivent prendre des mesures pour transformer leurs idées à la communication pour un monde de paix dans l’avenir, pour pouvoir guérir les blessures que la guerre a laissées. Elle souhaite que le temps de réflexion puisse continuer pour développer la poursuite de la paix dans leur temps.

Duhyen Kim, directeur d’IPYG, a souligné que l’IPYG œuvre avec des groupes internationaux, des ONG et des associations de jeunesse mettant en oeuvre des projets internationaux concernant le développement de la jeunesse et l’éducation à la paix.

Le directeur d’IPYG a fait savoir qu’Il y a un éveil au niveau de la jeunesse d’aujourd’hui, et qu’il a lui-même constaté le monde comme il est et ne l’accepte pas comme sa réalité.

La campagne a été menée depuis 2013 lorsque la Déclaration de la paix mondiale a été rédigée par HWPL avec le slogan ‘Laissez la paix comme héritage aux générations futures’. Cette année, l’événement annuel aura lieu à partir du 19 mai jusqu’au 28 mai 2017.


Kumenyekanisha

Kumenyekanisha

Kumenyekanisha

TANGA ICIYUMVIRO

AMATEGEKO AGENGA IYANDIKWA RY’ICIYUMVIRO CAWE

Kumenyekanisha

Kumenyekanisha